Voyage en Équateur

L’Equateur : Une merveilleuse découverte ! L’Equateur est un petit pays situé entre la Colombie et le pérou, il est traversé par les montagnes des andes Le découverte des charmes de l’Equateur en passant par les Andes et ses nombreux parcs (de Quito à Guyaquil en passant par le volcan Chimborazo, et une escapade en amazonie). Pour finir le voyage en bord de mer, un trip qui ocillait entre 5000m et presque 0 ! Une expérience extraordinaire ! Durant leur voyage, nous avons été agréablement surpris par les paysages mais aussi par la population et par la facilité de se déplacer.

L’Equateur
Une merveilleuse découverte !

L’Equateur est un petit pays situé entre la Colombie et le pérou, il est traversé par les montagnes des andes Le découverte des charmes de l’Equateur en passant par les Andes et ses nombreux parcs (de Quito à Guyaquil en passant par le volcan Chimborazo, et une escapade en amazonie). Pour finir le voyage en bord de mer, un trip qui ocillait entre 5000m et presque 0 ! Une expérience extraordinaire ! Durant leur voyage, nous avons été agréablement surpris par les paysages mais aussi par la population et par la facilité de se déplacer.

Road trip dans les Andes

Vallée Equatoriennes

L’Équateur, un itinéraire entre ciel et mer

Profil du voyage

Durée
15 jours 50%
Altitude
de 0 à 5000m 100%
Comment
groupe 30%

Arrivée

Quito 4800m

Départ

Guayaquil 0m

Saison

Printemps

Mon petit mot

Entre la Colombie et le Pérou, l’Équateur, ce petit pays grand comme la moitié de la France, s’étend du Pacifique à l’Amazonie en enjambant la cordillère des Andes, ici appelée Sierra. Malgré sa modeste taille, l’Équateur offre une étonnante palette de paysages et de cultures. Il s’agit d’un pays divisé en trois régions distinctes : la côte Pacifique, la cordillère des Andes et l’Amazonie équatorienne.

L’Équateur, un itinéraire entre ciel et mer

L’Équateur est un petit pays avec de courtes distances entre les principaux points d’intérêts. Il est relativement facile d’y voyager avec son système de transports bien développé et à faible coût ainsi que ses routes en excellentes conditions. En 1 mois seulement, il est possible de voir plusieurs choses sans avoir l’impression de se presser. Cependant, la variété des choses à voir et faire est si grande que l’on doit faire des choix au détriment de certains autres. Pour ma part, étant quelqu’un aux intérêts multiples qui aime toucher à tout, lorsque je fais mon itinéraire sur la route j’essaie toujours d’allier découvertes culturelles, naturelles et défis sportifs.

Histoire

L’Équateur est une très récente découverte pour moi. Je connaissais le pays de nom pour avoir lu à maintes reprises son importance géographique sur l’axe de l’équateur, le parallèle 0, et comme étant le siège de la théorie de Darwin sur l’évolution des espèces aux îles Galapagos. Tout géographe, tel que je suis, devait savoir cela! Mais sous son aspect touristique, il demeurait un mystère. La plupart des blogueurs voyageurs dont je suis les périples autour du monde, omettent la plupart du temps de visiter ce petit État. Et pourquoi dont? Probablement car il est dans l’ombre de ses imposants voisins, le Pérou et la Bolivie, qui attirent voyageurs de partout et font partie intégrante de l’itinéraire d’un voyage tour du monde. Cela peut être dû également à sa proximité avec la Colombie qui est encore perçue malheureusement comme une terre de violence, de prises d’otages et de trafic de drogues. Je l’ai découvert à travers le récit et les images d’une blogueuse (dont j’ai oublié le nom) qui était passée sur ces magnifiques terres équatoriennes. En voyant apparaître une photo du volcan Chiborazo, j’ai tout de suite su qu’un jour j’allais y mettre les pieds. C’était à l’automne dernier. J’ignorais encore que quelques mois plus tard, j’achèterais mon billet d’avion en direction de Quito, sa capitale.

L’espagnol ici est un peu différent de celui d’Espagne, par exemple les toilettes se disent « baños » au lieu de « aseos » ou encore un jus se dit « jugo » et non « zumo ». N’oublions pas que ce sont des descendants des Quechua

Itinéraire MERVEILLES DE L’EQUATEUR

mai 2019

QUITO la capitale

Dès le premier matin, nous sommes charmés. Le centre-ville s’avère être un superbe ensemble architectural, constitué de bâtiments anciens délicatement colorés et d’églises à la fois simples et gracieuses.

MITAD DEL MUNDO

OTAVALO

Foire aux bestiaux
Cascade de Peguche
Manger du Cuy chez l'habitant

AMAZONIE

A travers une forêt luxuriante, secondaire, primaire, on prend le chemin vers les bords des fleuves qui coulent vers l’Amazone, jusqu’à Misahualli : port de navigation fluvial situé au confluent des rivières Napo et Misahualli.

CUENCA

Rien que pour sa douceur de vivre, Cuenca figure parmi nos villes préférées d’Amérique latine. Ajoutez à cela de superbes paysages à découvrir en randonnée et nous sommes aux anges !

la capitale

QUITO

La capitale équatorienne, entourée de montagnes, possède grâce à son architecture le charme des vieilles villes d’Europe… les vendeurs ambulants en plus. Une étape intéressante, entre deux époques. Si comme nous vous aimez les jolies vues, vous serez gâtés ! Il suffit d’emprunter n’importe quelle ruelle en pente pour dégoter une vue plongeante sur la ville.

Les incontournables de Quito

   Place de l’Indépendance

 La plaza de la Independencia, appelée aussi communément la Plaza Grande, est la place principale Quito. C’est donc le cœur de la ville, un lieu animé et familial, où l’on trouve également de jolis bâtiments et d’importantes institutions. Voici qu’il y a à voir autour de la place :

     La cathédrale (Catedral Metropolitana) de style gothique-mudejar malheureusement fermée au moment de mon passage

    Le Sagrario, juste à côté de la cathédrale, une belle grande chapelle du 17e siècle dont l’entrée est gratuite et qui vaut vraiment la peine d’être visitée.

    Le Palais de Carondelet : c’est le siège du gouvernement. Il y a une visite guidée par heure (jusqu’à 15h, sauf lundi) qui est gratuite mais il faut s’inscrire d’avance pour la visite avec une pièce d’identité. On y découvre plusieurs salles, l’histoire de la présidence et des oeuvres de grands artistes équatoriens.

    Chocolats Pacari et le Café K-Tedral: c’est la boutique des chocolats équatoriens Pacari qui ont reçu de nombreux prix internationaux. On y trouve toutes sortes de saveurs et formats, et on peut goûter à quelques échantillons. Certainement une adresse à noter pour rapporter des souvenirs d’Équateur que tout le monde aime! Au 2e étage se trouve également le café K-Tedral, un endroit chaleureux spécialisé en thé et infusion (mais il y a également du café et des bières artisanales) avec une jolie vue sur la rue.

   La Ronda

 Non seulement La Ronda est une des plus anciennes rues de Quito, mais elle a également accueilli d’importants intellectuels d’Équateur, poètes, musiciens et politiciens au début du 20e siècle comme en témoignent les quelques pancartes informatives installées devant certaines façades.

   La Vierge du Panecillo

 Impossible de la manquer! Située sur la colline du même nom (Panecillo, le « petit pain ») “Virgen del Panecillo” est un véritable emblème de Quito. Avec ses ailes déployées tel un ange, elle semble protéger la ville d’un air bienveillant.

Plus haute statue en aluminium au monde, c’est la réplique de la Vierge de Quito, une sculpture du 18e siècle attribuée à Bernardo de Legarda qui se trouve à l’église San Francisco.

Elle offre une des plus belles vues sur la ville, dont le centre historique. Il est aussi possible de monter jusqu’aux pieds de la vierge pour 1$.

Vous trouvez quelque chose d'intéressant?

Evaluer et partagez
5/5
un appel à l'action

Retour au Journal de voyage

photographe Digitregards

Le photographe

Mon premier contact avec la photographie remonte à la petite enfance quand j’empruntai l’appareil de mon père.
Dès l’âge de 18 ans, j’ai commencé à voyager à l’aventure en Europe avec mes amis, le Nikon FE2 et un billet de train dans la poche. Mais c’est en 1991, en préparant un voyage aux US que je me suis mis sérieusement à la photographie pour ne pas rater mes photos de vacances. Le virus m’a pris et depuis je parcours la planète en long et en large en quête de nature, beauté et de rencontres avec les locaux.
Passionné de photographie, les voyages m’ont formés et c’est un peu grâce à eux que je suis devenu photographe.